Cet été je reste à Metz et je lis le Petit Singulier

Le Covid a eu raison de nombreux projets de voyage. L’Irlande, l’Espagne, le bout du monde attendront. Alors, tu peux rester à Metz, redécouvrir ses trésors cachés, ses petites ruelles, ses endroits sympas.

Quelques idées en rubrique à brac

Le Petit Singulier de Metz va pouvoir t’aider à définir ta nouvelle liste de tes petites envies estivales : les vitraux de Chagall de la cathédrale (p.72), les vitraux de Cocteau de l’église St-Maximin (p. 105), la maison de Verlaine (p.92), la maison du Gl De Gaulle (p.156), le jardin un peu caché du Séminaire (p. 127), l’atelier Ste-Croix de Philippe Buiatti et Jean-Marie Wunderlich et leur exposition Ex Voto, le Cimetière de l’Est et ses tombes anciennes (p.118). Boire un coup aux Frigos Ardents (p.168)

Le parcours médiéval (p.138) te mènera dans les lieux remarquables de la République messine, cité prospère et indépendante.

Bel été

Les Editions La Paulette

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *